Mercredi 11 juillet 2018
Actualités | Guadeloupe

Rixe en prison : un détenu depuis en chaise roulante

Cinq détenus du centre de Fond Sarail étaient poursuivis ce mardi devant le tribunal correctionnel pour de graves violences exercées sur un autre prisonnier, en avril dernier. La victime garde aujourd’hui de lourdes séquelles et a été transférées depuis vers une unité spécialisée dans l’hexagone. A l’origine de l’agression, une simple rivalité entre bandes de Guadeloupe et de Saint-Martin.
highdef

Ils étaient 5 sous escorte mais seuls 3 ont accepté d’être jugés immédiatement en comparution, les deux autres ont demandé un délai pour préparer leur défense. Le 15 avril dernier, une bagarre éclate en marge d’une partie de football lors de l’heure de promenade du matin. Un détenu est pris à partie, coups de poing, de pied et de pic artisanal. Le jeune homme sera très grièvement blessé, il justifie d’une ITT de 6 mois et a depuis été transféré vers une prison spécialisée, il se déplace aujourd’hui en chaise roulante.

Filmés par les caméras de surveillance 

Les mis en cause, clairement identifié grâce aux caméras, font alors l’objet d’une extraction puis d’une garde à vue. Kenroy Airall, Kason John et Ludovic Zircon, les retenus au procès, ont tenté tant bien que mal de se justifier à la barre. "C’est lui qui a commencé à nous agresser" ont-ils déclaré sauf que cette version ne colle pas avec les images. La vraie raison est que la victime est originaire de Saint-Martin et qu’il existe une certaine rivalité, sans réel fondement, avec les détenus venus des îles du nord.

Un suivi médical conséquent 

Une agression gratuite donc aux lourdes conséquences. Le ministère public a requis des peines allant de 15 à 24 mois supplémentaires à l'encontre des prévenus. Demande entièrement suivie par le tribunal, plus une provision de 5000€ à payer solidairement pour le préjudice physique et moral de la partie civile, qui a pu assister aux débats par visioconférence.