Mercredi 6 février 2019
Amériques | Guyane

Lula de nouveau lourdement condamné pour corruption

https://www.guyaweb.com/actualites/news/ameriques/lula-de-nouveau-lourd…

L’ancien président brésilien purge déjà une première peine de 12 ans de prison dans une autre affaire de corruption et blanchiment d’argent. L’ancien président brésilien (2003-2010) Luiz Inácio Lula da Silva a une nouvelle fois été condamné ce mercredi 6 février à une peine de plus de 12 ans de prison pour corruption et blanchiment d’argent dans le cadre de la vaste enquête anti-corruption Lava Jato (« Lavage Express ») qui porte sur les malversations opérées autour de la multinationale Petrobras. Lula a été reconnu coupable d’avoir reçu des pots-de-vin de la part d’entreprises de construction pour sa formation politique, le Parti des Travailleurs, et d’avoir bénéficié de travaux dans une résidence secondaire qu’il fréquentait dans la région de São Paulo. Des faits similaires à ceux qui lui avaient valu une première condamnation à 9 ans de prison en 2017, une peine confirmée en appel et alourdie à 12 ans d’emprisonnement qu’il a commencé à purger en avril 2018 au siège de la Police Fédérale de Curitiba au Sud du Brésil (Guyaweb du 09/04/2018). Ces déboires judiciaires ont empêché Lula de se présenter à l’élection présidentielle d’octobre dernier pour laquelle il était le grand favori, un scrutin remporté par l’ancien militaire d’extrême-droite Jair Bolsonaro qui a débuté son mandat de quatre ans le 1er janvier 2019 (Guyaweb du 04/01/2019). Lula n’a cessé de clamer son innocence et de stigmatiser la partialité de la justice ainsi que la persécution politique dont il serait l’objet, dénonçant en particulier le juge Sergio Moro qui a dirigé l’enquête Lava Jato et l’a fait condamner avant de devenir ministre de la Justice et de la Sécurité intérieure du gouvernement Bolsonaro (Guyaweb du 02/11/2018). Lula peut faire appel de la peine prononcée aujourd’hui par la juge Gabriela Hardt qui a succédé à Sergio Moro à la tête de Lava Jato mais l’ancien président âgé de 73 ans est visé par sept autres procédures judiciaires et devrait donc selon toute vraisemblance rester durablement derrière les barreaux.
© 2018 Guyaweb