Mardi 27 octobre 2020
Sport | Nationales

Tennis: pas de Paris-Bercy pour Monfils, qui met un terme à sa saison

Gaël Monfils, à court de résultats depuis la reprise post-confinement, a choisi de mettre un terme à sa saison 2020 et le N.1 français ne jouera donc pas le Masters 1000 de Paris-Bercy la semaine prochaine, a-t-il annoncé mardi sur les réseaux sociaux.
"Je ne vais pas jouer Bercy. Je mets un terme à ma saison", a déclaré Monfils (34 ans) au cours d'une conférence de presse qu'il a lui-même organisée sur les réseaux sociaux, et diffusée en direct.
"Le confinement m'a éteint, il m'a fait beaucoup de mal, je suis revenu sans avoir énormément de confiance, je n'ai pas du tout réussi à bien m'adapter, à faire les bons choix pour mon retour", explique l'actuel 11e joueur mondial, en se décrivant dans "une grosse spirale négative" et avec "beaucoup, beaucoup de manque de confiance".
"J'étais dans l'obsession de revenir, de bien jouer, de bien s'entraîner pour bien jouer, bien performer, mais je n'ai pas du tout réussi à le faire", insiste-t-il.
Depuis son retour sur le circuit ATP mi-septembre, après plus de six mois sans compétition en raison de la pandémie de Covid-19, Monfils n'a pas gagné le moindre match en quatre tournois - Rome, Hambourg et Roland-Garros sur terre battue, Vienne en salle.
"La défaite à Roland-Garros (contre Bublik dès le premier tour, ndlr), je ne l'ai pas bien acceptée, elle m'a fait très mal. J'ai mis un peu de temps à bien digérer", reconnaît-il.
- "Envie de jouer jusqu'à quarante piges" -
"Bien sûr que mentalement je n'y suis pas à 100%, poursuit Monfils. Je suis arrivé (sur le circuit en septembre, ndlr) avec un manque de confiance, j'ai senti que mes sensations n'étaient pas bonnes, je me sentais moins bon, moins bien physiquement, moins tranchant, moins percutant. Et à Roland-Garros, je n'ai pas su trouver les ressources pour gagner au moins ce premier match qui était à ma portée, c'est dur et c'est triste."
Avant le confinement au contraire, Monfils surfait sur une très belle dynamique en février, avec deux titres remportés à Montpellier et Rotterdam, et une demi-finale perdue contre Novak Djokovic après avoir eu trois balles de match à Dubaï, après un huitième de finale atteint à l'Open d'Australie (battu par Thiem).
Sa solution pour reprendre ses esprits ? "C'est couper, répond-il. Je vais couper tennistiquement. Je vais toujours faire du sport tant qu'on peut, faire mon petit basket, faire mon petit paddle, en espérant qu'il n'y ait pas un deuxième confinement, vivre ma vie normale, pas forcément me préoccuper du tennis. Et repartir à bloc à l'entraînement mi-novembre, faire ma préparation foncière, et voir si on part en Australie plus tôt ou pas (pour une quatorzaine sanitaire éventuelle, ndlr), ça va dépendre des autorités australiennes."
A coup sûr, Monfils n'a aucune envie de mettre fin à sa carrière, ni à court ni à moyen terme.
"J'ai vraiment envie de jouer jusqu'à quarante piges, au moins jusqu'à 38 pour aller aux JO à Paris (en 2024)", affirme-t-il.
"Je pense que j'ai encore de très belles années devant moi si je continue à mettre tous les moyens comme j'essaie de le faire. Je sens que je peux encore jouer pas mal d'années à haut niveau, estime Monfils. Il faut juste que je trouve le bon calendrier."

© 2020 AFP